Nous devons accueillir plus de réfugiés

Nous avons déjà vu, et parlé de cette question notamment en expliquant que ce sont les politiques impérialistes agressives des pays occidentaux qui ont conduit en grande partie à provoquer ce flux de réfugiés fuyant nos bombes ( voir : l’UE est responsable des morts en Méditerrannée ). Cependant à mon sens il est primordial d’y revenir tant la question prend de l’importance jour en jour et ne cesse d’alimenter les débats. Les partis d’extrême-droite, bien que basant tous leur propos nauséabonds sur une prétendue « invasion » de l’Europe par les migrants, sont en réalité les premiers heureux et satisfaits d’une telle situation, sinon ils n’auraient rien à dire puisque leur programme est basé sur un rejet de l’immigration.

D’abord il nous faut expliquer, même si cela a déjà été fait, que la grande majorité de ces migrants ne viennent pas en Europe pour leur plaisir personnel, parce qu’ils ont souhaité changer de pays. Il est d’ailleurs étrange de signaler que, lorsque une personne venant d’autres pays que les grandes puissances occidentales émigre : les médias parleront de réfugiés, si c’est l’inverse ils parleront d’expatriés.

Parce que ce sont nos gouvernements qui sont responsables de la destruction de pays tels que la Syrie où la Libye, nous avons un devoir d’aide envers ces réfugiés. Comment pouvons-nous à la fois bombarder des pays, détruire des infrastructures, tuer des civils et dans le même temps prétendre être une terre de droits de l’homme ? Parallèlement nous refusons d’accueillir des réfugiés que nous avons nous même crées, au sens où la quasi-majorité des migrants n’auraient jamais quitté leur pays.
Quel degré de mépris est supérieur à celui la ? Lorsque l’Europe laisse mourir en mer des centaines voir des milliers de personnes souhaitant trouver une paix qui n’est pas prêt de revenir chez eux.

Et même lorsque nos gouvernements se décident a accueillir des immigrés, ils sont entassés dans des camps où les conditions de vie et d’hygiène frôlent la catastrophe, comme dans ce que l’on surnomme la « jungle » de Calais. Alors même que les pays occidentaux sont les pays les plus puissants du monde, qu’ils dépensent des milliards d’euros dans des guerres impérialistes ne peuvent-ils réellement pas accueillir ces personnes ?
Surtout lorsque l’on voit que des pays tels que le Liban où la Jordanie n’hésitent pas à accueillir des centaines de milliers de réfugiés, dans des camps de réfugiés dont les conditions de vies ne sont pas moins bonnes qu’en France, elles sont peut-être même meilleures, nos gouvernements ne devraient plus pouvoir invoquer le prétexte de manque de moyens.

Il y a toute fois des gouvernements européens qui refusent de renoncer à toute humanité. Ainsi, en dépit des critiques que nous pouvons adresser envers le gouvernement d’Alexis Tsipras, notamment sur les questions de la soumission à Bruxelles et du renoncement à son programme de gauche, il est clairement établi que la Grèce produit des efforts considérables pour tenter d’offrir aux réfugiés de bonnes conditions d’accueil. La situation est pourtant bien plus complexe que celle de la France, eux peuvent réellement évoquer leur difficultés économiques. D’autant plus qu’en raison de sa position géographique la Grèce est bien souvent l’un des premier pays où les immigrés viennent trouver refuge.

Le Portugal, qui depuis quelques mois affiche un gouvernement de gauche opposé à l’austérité ( voir : le réveil de la gauche portugaise ), tente lui aussi de trouver des solutions pour les réfugiés. Le gouvernement socialiste a ainsi annoncé vouloir augmenter son nombre de réfugiés qu’il souhaitait accueillir, alors que les autres pays européens, notamment en Europe centrale tente de le réduire.
Certes, cela correspond aussi à un désir de repeupler les campagnes portugaises, mais la dimension humaniste est sans conteste présente elle aussi.

Quoiqu’il en soit ces deux exemples suffisent à démontrer que nous avons les capacités d’accueillir ces personnes qui ne cherchent que la paix. D’ailleurs pour la majorité d’entre eux leur souhait premier est de retourner dans leur patrie, une fois que les guerres, que nous avons contribué à déclencher, seront terminées
.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s