Faire barrage au Front national au second tour!

En tête dans 6 régions de l’hexagone, le Front national est en passe de l’emporter dans plusieurs d’entre elles. Face à cette menace les simples discours dénonçant le racisme des dirigeants frontistes ne suffisent plus. Avec 27,96 % des suffrages exprimés au niveau national le Front national se place ainsi en première position. Au Nord et en PACA, Marine le Pen et sa nièce dépassent toutes les deux les 40%. Que faut-il alors retenir de ce premier tour, si ce n’est que le vote FN n’est désormais plus un simple vote protestataire ?

Je ne vais pas me lancer dans une grande analyse du résultat du premier tour des élections régionales, il conviendra de la faire après le second tour qui aura lieu dimanche 13 novembre. Il faudra notamment revenir sur la stratégie du Front de gauche une nouvelle fois dure à comprendre pour les électeurs : ici nous sommes divisés, là bas nous sommes rassemblés, ailleurs alliés aux écologistes, une nouvelle fois notre stratégie était illisible. 
Concernant l’entre deux tour et les déclarations des différents leaders, quant aux consignes de vote, il y a néanmoins plusieurs choses à redire. D’ores et déjà il apparaît assez claire pour moi qu’il ne faut pas laisser une seule région à l’extrême droite et le moins possible à la droite, si tenter qu’elle soit républicaine. Car depuis quelques temps certains dirigeants des Républicains (LR) surfent sur les idées du Front national notamment sur l’immigration. En PACA le choix des électeurs de gauches sera complexe entre une le Pen raciste et un Estrosi qui multiplie les déclarations islamophobes. 
En revanche dans tous les régions où la gauche se maintient et où le Parti communiste, le Front de gauche, les écologistes et les socialistes sont rassemblées il me semble n’y avoir aucune hésitation à avoir. 
Certes nous sommes en profond désaccord avec le PS au niveau national mais aussi au niveau régional, mais une région dirigé par une majorité de gauche unie oeuvrant pour des politiques progressistes sera toujours mieux qu’une région dirigé par la droite, où pire par l’extrême droite.
Dans un total de huit régions la gauche sera unie au second tour afin de porter l’espoir de politiques régionales progressistes. Il n’est pas question pour nous de soutenir la politique gouvernementale et de voter tout ce que les socialistes proposeront. Bien au contraire, l’union des listes de gauches permettra à nos élu-e-s de peser dans la vie régionale et d’oeuvrer pour des propositions concrètes. 
En Ile de France par exemple, certaines propositions de la liste conduite par Pierre Laurent notamment en ce qui concerne les logements sociaux où encore l’embauche de 10 000 personnes pour humaniser les transports seront au coeur de la liste commune de la gauche au second tour.
Quoiqu’il en soit ces nouvelles élections portent tout de même la question de la stratégie du Front de gauche et des forces sociales. Nous devons non seulement réagir à la progression de l’extrême droite mais nous devons également remettre en question sans doute nos propositions et notre manière d’aborder ces élections. Il faudra pour cela de grands débats entre les militants pour qu’enfin le Front de gauche confirme le bon score que nous avions réalisés aux présidentielles.
En attendant dimanche 13 novembre faisons barrage au Fn et à la droite! 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s