L’Etat choisit la violence

Des policiers frappant des réfugiés et des élus de la République, ces scènes nous rappellent de tristes heures de notre histoire, pourtant elles se sont déroulées il y a quelques jours seulement en plein coeur de Paris, à la halle Pajol.
Les migrants, provenant en grande partie de pays en guerre, avaient trouvé refuge dans ce lieu, une centaine approximativement qui n’avaient pu être relogés.

Une solidarité s’est alors témoignée envers ces personnes, humaines avant tout. Les habitants du quartiers et les élus de gauche, notamment ceux du PCF et du Front de gauche n’ont pas hésité a apporter leur aides. Lundi 8 juin donc, des CRS arrivent par dizaines dans le but de chasser ces migrants de ce lieu. Une chaîne humaine se met rapidement en place, composée d’élus et de militants, mais en vain. Les policiers usent de leur pouvoir, de leurs matraques, et de leurs gaz lacrymogènes pour déloger les personne se trouvant sur place.
Comment peut-on après ces actes parler de République, et de dignité ? Dans un pays qui se targue d’être la Patrie des droits de l’hommes, de l’égalité et de la fraternité, l’Etat se permet d’envoyer des CRS chasser de simples migrants ne demandant qu’un logement.

Bien sûr le problème n’est pas que français, les morts dramatiques de milliers de personnes au bord de l’Europe le démontre bien. Nous devons trouver des solutions afin d’aider non seulement les migrants qui viennent en Europe, mais également les pays qui accueillent le plus de personnes c’est à dire les pays voisins des zones de guerre. Comme je l’expliquais dans un précédent article : l’UE est responsable des morts en méditerranée . C’est en effet par les multiples guerres et interventions armées des Etats-Unis mais aussi des européens que des milliers de personnes sont obligés de trouver refuge ailleurs.

La France pourrait pourtant assurer un bien plus grand rôle que celui qu’elle porte aujourd’hui en accueillant plus de personnes et en leur fournissant une vraie aide. Les chiffres le démontre, la France est largement dépassée en terme d’accueil de migrants, où de pourcentages d’étrangers dans sa population, par d’autres pays européens, dont certains sont pourtant plus petits et sois-disant moins puissant.
D’autant que nous en avons la capacité. Les espaces immenses de bâtiments laissés vacants par des particuliers où par l’Etat doivent servir au logement, à la fois pour les français mais aussi pour ceux qui se réfugient dans notre pays.

Ne serait-ce pas là une preuve que l’esprit Charlie du 11 janvier existe toujours ? Cet élan fraternel qui avait uni des millions de personnes, pour rendre hommages aux victimes des attentats mais également pour clamer le droit de vivre ensemble; que l’on soit français de souche où immigré, athée, juif, chrétien où musulman, noir, arabe où asiatique, est-il encore présent dans l’esprit des français ?
On peut sérieusement en douter quand la maire communiste de Vénissieux est accusée par la justice d’avoir voulu protéger des dizaines de familles susceptibles de se retrouver dans la rue sans logement.

Comme d’ordinaire la droite et l’extrême droite se rejoindront dans leurs discours discriminatoires en clamant que la France ne peut accueillir toute la misère du monde, en se basant sur des données erronées. Il ne s’agit pas d’accueillir toute la misère du monde, mais simplement de contribuer à notre échelle à réparer des erreurs pour lesquelles nos gouvernements sont en [grande] partie responsable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s