Telesur, la réussite d’une information libre

L’information est un sujet qui passionne au delà des frontières, entre ceux qui ne se réfèrent qu’aux seuls médias dominants, et ceux qui tentent d’êtres plus critiques et plus vigilants envers les messages véhiculés. Au niveau national, comme au niveau international, ce que l’on nomme les grands médias ont plus ou moins tous le même message et la même vision du monde, dans le cadre de la « pensée unique » favorable au libéralisme et aux inégalités qui en découlent.
Pourtant si les grandes chaînes internationales telles que CNN où la BBC rentrent parfaitement dans cette analyse, il y en a au moins une qui s’oppose et qui présente une autre vision du monde.

La chaîne d’information Telesur a vu le jour en juillet 2005 à l’initiative du président de la République bolivarienne du Venezuela Hugo Chavez, réalisé conjointement avec Cuba, l’Argentine et l’Uruguay. Son but principal étant de diffuser une information libre et indépendante de l’hégémonie américaine dans une région qui a endurée tant de souffrance du fait de l’impérialisme.
Aujourd’hui la chaîne est retransmise partout dans le monde et est reconnue à sa juste valeur pour son information de qualité.

En plus des quatre pays qui ont participé à sa création, de nouveaux pays possèdent désormais la chaîne : le Nicaragua, la Bolivie, et l’Equateur. Ainsi, non seulement Telesur propose des analyses libérées de l’influence américaine mais elle participe ainsi à l’intégration régionale voulu par ces différents pays progressistes.
Déjà illustrée par les organisations régionales que sont l’Union des nations sud-américaines (UNASUR), l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique ( ALBA), la communauté des Etats latinos-américains et des caraïbes ( CELAC), Telesur permet d’approfondir ce processus en diffusant aux peuples d’Amérique latine une information viable.
D’autant plus que les peuples d’Amériques latines ont une langue commune- hormis le Brésil- ce qui permet à chaque pays d’avoir accès à tous les programmes et de les comprendre, ce qui est plus difficile en Europe par exemple.

Au niveau régional la chaîne a donc une importance clé, mais elle permet également aux pays d’autres continents de connaître l’Amérique latine autrement que par la propagande pro-américaine qui ne consiste qu’à critiquer les gouvernement de cette région.
La chaîne ne se contente toutefois pas de parler de l’Amérique latine. Comme toute source d’information internationale elle exprime son avis et diffuse des reportages sur le monde entier. Ainsi, lors de l’opération israélienne contre la population de Gaza, quand la plupart des médias soutenaient Israël et son  » droit à se défendre « , Telesur prenait position pour le peuple palestinien, comme d’ailleurs les gouvernements de cette région qui, à l’image du Venezuela où de l’Argentine n’ont pas hésité à envoyer des ressources pour soutenir la bande de Gaza.

Telesur ne fait toutefois pas que des heureux, l’Empire médiatique impérialiste voyant cela d’un très mauvaise oeil. En effet avec l’émergence d’une chaîne dont l’un des objectifs est d’informer réellement les populations, les grands médias, et leur vision du monde, se sentent menacer.
Le développement de Telesur en Amérique latine témoigne bien de la volonté de ces peuples de ne plus vivre selon la pensée des chaînes nord-américaines.
Un élément démontre à lui seul la gène qu’occasionne cette chaîne pour les Etats-Unis. Lors de la récente tentative de coup d’Etat au Venezuela, fomenté par l’extrême-droite vénézuélienne revancharde, et avec le soutien de Washington, le plan initial des putschistes visait à bombarder simultanément le palais de la présidence, le ministère de la défense, et le siège de Telesur qui se trouve à Caracas, la capitale du Venezuela. En planifiant cela les contres-révolutionnaires auraient ainsi fait d’une pierre deux coups. A court terme cela aurait permit de cacher ce coup d’Etat aux forces vives du pays qui soutiennent le gouvernement ainsi qu’aux peuples d’Amériques latines n’ayant que cette chaîne comme moyen d’information. A long terme cela aurait permit aux médias dominants de reprendre leurs monopoles dans cette région du monde.

L’importance de Telesur ne doit donc pas être ignorée, cela ne peut être accueilli que de manière positive par tous ceux qui au quotidien refusent le dogme de la pensée unique présentée
par la plupart des médias. Une nouvelle fois l’exemple à suivre nous parvient de l’Amérique latine. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s