Vous avez dit proche du peuple ?

Depuis quelques années maintenant le Front national se présente comme Le parti du peuple, celui de la classe ouvrière et celui des opprimés. Si nous n’avons pas été berné par cette illusion, d’autres l’ont été jusqu’à passer d’un vote de gauche au vote frontiste.
Pourtant, rien dans le programme du Front national n’est favorable aux classes populaires à commencer par la question du salaire où les positions du Front de gauche et du PCF sont radicalement opposées à celles du Front national.

Marine le Pen aime se présenter comme la candidate du peuple, dépourvus d’un réel patrimoine financier. Cette image pourrait bien s’ébranler une bonne fois pour toute. En effet, Médiapart vient de révéler que Jean-Marie le Pen aurait caché près de 2,2 millions d’euros en Suisse. Lui qui n’a que le mot patriotisme à la bouche défavorisait donc la France par son évasion fiscale. Certes il faut prendre cette information avec des pincettes et il faudra laisser le temps à la justice de mener son enquête, mais ces révélations ne font que confirmer ce que nous savions déjà.

La famille le Pen n’est qu’une famille de bourgeois défendant un projet politique libéral et identitaire qui ne profiterait qu’aux patrons et aux actionnaires.
D’ailleurs le Front national est le meilleur allié de ces patrons qui nous exploitent. En prétextant que les travailleurs immigrés s’opposent aux travailleurs « français », en divisant la classe ouvrière, le Front national fait le jeu du patronat qui peut alors jouer sur cela pour baisser les salaires et augmenter le temps de travail.

Ce n’est pas la première fois que le Front national, et ses dirigeants, sont cités dans des affaires d’argent. Le micro parti de Marine le Pen, Jeanne, aurait permis au Front national de brasser plusieurs millions d’euros sur le dos de l’Etat, quant à la résidence des le Pen, elle est estimée à plusieurs millions d’euros également.
La réalité financière des dirigeants frontistes est donc bien éloigné des propos de ces derniers, jamais le Front national n’a souhaiter défendre les opprimés face au système capitaliste.

D’ailleurs il y a quelques dizaines d’années le Front national assumait un programme libéral, aujourd’hui les paroles ont changé, mais pas le programme. Tout comme sur la thématique de l’immigration le Front national n’a pas changé, il ne fait que jouer sur les mots pour capter l’électorat. Il faut dire que les médias ne font rien pour endiguer cela, au contraire ils font tout pour que le Front national monte dans les sondages.
Ainsi lors de la manifestation intersyndicale du 9 avril, qui a rassemblé 300 000 personnes dans toute la France, les médias n’ont eu qu’une seule obsession : parler de l’affaire entre le Pen père et le Pen fille. A croire que cette querelle tombait à pic pour ne pas avoir a parlé du mouvement social qui se regroupe et qui se mobilise contre les politiques de l’austérité et contre le Front national.

Le Front national se présenterait donc en défenseur du peuple ? Pourtant jamais dans les grèves, dans les manifestations, dans les luttes, les candidats, les élus où les militants frontistes ne sont présents au côté des travailleurs.
La réalité la voilà, le Front national n’est qu’un parti bourgeois, foncièrement pro-système et raciste. Tout ceux qui pensent aujourd’hui que l’arrivée au pouvoir de Marine le Pen améliorerait le sort des classes populaires sont dans le déni de la réalité. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s