Le 22 et 29 mars je vote PCF/Front de Gauche

Dans quelques jours nous aurons à voter afin de désigner les élus locaux qui nous représenterons. Et même s’il est clairement établi que l’abstention sera, une nouvelle fois, le grand vainqueur, les candidats communiste et du Front de gauche, rassemblés avec les écologistes mènent une campagne acharné pour la justice sociale, la fin de l’austérité, pour l’égalité et la liberté.
Ainsi, dans la majorité des cantons où nous présentons des candidats, c’est l’union qui a primé avec à a fois des membres du PCF, du Parti de gauche, de toutes les composantes du Front de gauche, et également des écologistes, où des socialistes qui ne se reconnaissent plus dans la politique du gouvernement.
C’est à la création d’une « nouvelle gauche », comme l’a exprimé Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, que nous devons travailler avec tous ceux qui refusent l’orientation économique et sociale du gouvernement.

Il faut bien que chacun prenne conscience de l’importance de ces élections, qui seront décisives pour l’avenir de notre pays. En effet, ce sont les représentants que nous élirons le 22 et le 29 mars prochain qui gèrent les politiques sociales, économiques etc au niveau local. Ce sont donc eux les premiers garants, non seulement de la démocratie locale, mais également des conditions de vie de la population.
Voilà pourquoi il est primordial d’aller voter, pour élire des candidats de progrès qui lutterons pour les droits de la population, et pour faire barrage aux candidats du Front national, dont l’élection ne signifierait qu’un recul de nos droits.

S’abstenir n’aide en rien le peuple et ne permet nullement de remettre en cause un système que nous dénonçons. Bien au contraire, c’est justement en votant pour des candidats, et des candidates, farouchement opposés aux politiques d’austérité que nous parviendrons à faire bouger les choses dans le sens de l’intérêt général.

Ces élections seront d’autant plus importantes, qu’elles s’inscrivent dans un contexte de mobilisation sociale face notamment à la loi Macron qui va accentuer la casse de nos acquis sociaux. Avec la nomination de Philippe Martinez à la tête de la CGT, la relance de la campagne sur le coût du capital et l’annonce d’une journée de grève unitaire le 9 avril prochain, ces élections pourraient être un tournant décisif dans la mobilisation.

Comme d’ordinaire, le PS, l’UMP et le FN bénéficieront d’un temps de parole bien plus large que le Front de gauche. C’est pour cela que la force militante afin de diffuser nos idées sera une nouvelle fois précieuse et indispensable.
Dans ces quelques jours qu’il nous reste avant le premier tour nous devons accentuer nos efforts, organiser des rencontres, des réunions et diffuser à un maximum de personne nos programmes si bien intitulé :  » l’humain d’abord « .
Ce sera la condition nécessaire à une victoire des forces progressistes, galvanisées par la victoire de nos camarades de Syriza et de leurs premières mesures.

Le 22 et le 29 mars prochain, je vote pour les candidats du PCF et du Front de gauche. 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s