Que devient la Libye ?

L’intervention de mars 2011 devait à coup sûr pacifiér le pays, et débarrasser le peuple libyen du Colonel Kadhafi. Plus de trois ans après, si Kadhafi est bel et bien mort, la situation en Libye est bien pire qu’avant.
Depuis, les milices islamistes, et anti-islamistes, armées notamment par la France, se livrent une guerre pour le contrôle du territoire.

Ces milices, unies pendant la Révolution, ont ensuite décidé de rester armées, rendant impossible toute paix, et entraînant de nombreux affrontements qui ont explosé ces dernières semaines notamment à Tripoli et à Benghazi. A tel point, que les Etats-Unis ont évacué leur personnel, et que l’Allemagne, tout comme l’Angleterre ont appelé leurs ressortissants à quitter le pays. Quant à la France, elle a choisi de fermer son ambassade, et d’évacuer ses ressortissants.

Il était à prévoir, qu’une fois lourdement armées, les milices libyennes ne se laisseraient pas désarmer si facilement et accepteraient de se disperser. Et ni le nouveau gouvernement libyen, ni les puissances occidentales, qui avaient soutenu ces mêmes milices pendant la Révolution, n’ont pu ou n’ont su remettre de l’ordre une fois le Colonel déchu.

Une nouvelle fois c’est le peuple libyen qui en paye les conséquences, puisque ces affrontements se font souvent en pleine rue, tuant au hasard des civils qui se sont retrouvés au mauvais endroit au mauvais moment. En effet, aucune bombe, aucune roquette, aucune balle, ne fait la différence entre un « ennemi » et un civil, et, n’en déplaise aux américains, il y aura toujours des victimes civiles lors d’affrontements armés.

Le problème vient également du gouvernement libyen, qui n’arrive pas à affirmer son autorité, tant sur le plan national, qu’international.
Il a d’ailleurs demandé un cessez le feu, à chacune des milice concernées, qui pour l’instant n’a pas abouti.
De surcroît, le gouvernement libyen envisage de faire appel à des forces armées internationales, afin de mettre fin à ces conflits qui ensanglantent la Libye depuis la chute du régime de Kadhafi.

Or c’est précisément ce qui entraînerait une aggravation de la situation. Puisque une intervention internationale, dont on imagine que la France et les Etats-Unis prendraient part, non pour sauver le peuple libyen mais bien pour lui prendre son pétrole, ne ferait qu’exacerber les tensions, et renforceraient la mouvance islamiste, dont les différents mouvements, à travers le Sahel, s’uniraient sans doute.

De plus, ces milices disposant d’un important arsenal d’armes ne seraient guère impressionnées, rendant l’hypothèse d’un enlisement certain.
Enfin, il n’a jamais été prouvé qu’il fallait faire la guerre pour instaurer la paix, et la situation libyenne le démontre parfaitement, puisque en voulant trop bien faire, l’OTAN n’a réussi qu’à mettre en circulation encore plus d’armes qu’auparavant.

Plutôt que de sur-militariser une région déjà ravagée par les guerres, les puissances occidentales devraient oeuvrer pour le développement des services publics, utiles aux populations, tels que des écoles où des hôpitaux.
Les peuples africains, et ici en l’occurrence le peuple libyen, ne veulent pas d’une nouvelle guerre, ils n’aspirent qu’à la paix, à la justice et à la démocratie. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s