TAFTA : le PS complice

Alors que les technocrates qui nous gouvernent semblent vouloir accélérer les négociations concernant le Grand marché transatlantique ( ou Tafta ), dans l’opacité la plus totale et dans un pur déni de démocratie, à l’Assemblée nationale les députés Front de gauche du groupe GDR ( Gauche, démocrate et républicaine ) emmenés par André Chassaigne ont décidé de prendre les choses en main face à l’inaction voulue des socialistes.
Pourtant, Manuel Valls, lors de son discours d’investiture, avait prévenu qu’il devait  « la vérité aux français ». Mais une fois de plus, ce seront nos élus qui, les premiers, auront avertis la population de ces discussions entre la commission européenne et les Etats-Unis, et ce depuis plusieurs années.

C’est donc un texte, dont l’objectif principal était la suspension des négociations, qui avait été soumis au Parlement par les députés du Front de gauche. Malheureusement, en le vidant de toute sa substance initiale, les parlementaires socialistes ont montré une pâle image de notre République, car désormais, il n’est plus question de suspendre les négociations en vu d’un véritable débat démocratique où les français pourraient être informés sur ces négociations. Exit aussi la mesure qui exigeait que « la Commission européenne retire des négociations la clause relative au mécanisme de règlement des différends entre les investisseurs et les Etats » (L’Humanité 23,24,25/05). C’est à dire que les multinationales américaines pourront attaquer les Etats, si jamais elles estiment qu’ils ont un rôle dans leurs éventuelles baisse de profits, et elles le feront devant des tribunaux privés, d’ores et déjà acquis à la cause de ces mêmes multinationales.

Ainsi, en raison de ces amendements déposés par les socialistes, les députés Front de gauche ont finalement décidé de ne pas voter le texte, qu’ils avaient eux même présenté, le jugeant- a raison- dénaturé de son contenu initial.
Mais, de plus en plus en France, des citoyens membres de partis de gauches, d’associations, ou de syndicats alertent la population sur ce qui est en cours. Et d’ores et déjà, certaines villes et collectivités territoriales ont décidé de se placer « zones hors GMT ».

Il est établi que ce traité, purement libéral, est un véritable danger pour les peuples, du fait de ce qu’il implique. Et ce ne sont pas les paroles de Fleur Pellerin, secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur, qui vont nous rassurer.
Ainsi, par l’abaissement des barrières douanière, il se pourrait que nous importions tout ce qu’aujourd’hui nos normes sanitaires nous empêchent d’importer. Ce sont les, désormais célèbres, poulets lavés aux chlores et boeufs aux hormones que nous verrons arriver dans nos assiettes. Ce n’est pas un hasard si, pour l’instant, ces produits sont encore interdits car, les conséquences sur la santé sont plus qu’alarmantes pour notre santé, puisque à terme ce sont des développements
de maladies, notamment de cancers, dont il s’agit.
Mais tout cela sera bientôt de l’histoire ancienne, pour le plus grand bonheur des PDG et autres actionnaires de ces grandes firmes, si jamais cet accord est ratifié, d’abord par le Parlement européen, puis par les Parlements nationaux des différents pays qui composent l’UE.
Et c’est à ce moment là que nous verrons si les socialistes assumeront leurs positions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s