Pour le droit à l’IVG, en soutien des femmes espagnoles!

Le gouvernement du Parti populaire ( droite ) espagnol s’apprête à retirer aux femmes un droit fondamental : le droit à l’IVG. Ce dernier ne pourra être autorisé qu’en cas de viol ou si l’accouchement présente un risque pour la femme et l’enfant. Par ailleurs, si la personne souhaitant avorter est mineur, elle devra demander l’autorisation de ses parents sans quoi l’avortement lui sera refusé. Cette loi nous ramène des décennies en arrière à l’époque ou la dictature franquiste dirigeait l’Espagne.
Nous affirmons notre soutien aux femmes espagnoles et nous espérons que notre mobilisation partout en Europe ainsi que celles de nos députés européens et nationaux feront prendre conscience au gouvernement espagnol de la gravité de cette loi qui bafoue la liberté, pour les femmes, de disposer de leur corps.
Comment peut-on réduire le droit à l’IVG à un cas de viol ou de dangers lors de l’accouchement ? Imaginons un jeune couple, ne désirant pas avoir d’enfant, mais du fait d’un quelconque problème de contraception : la jeune fille tombe enceinte. Du fait de la nouvelle loi espagnole, elle devra garder son enfant ou recourir à un avortement clandestin coûteux et dangereux. Pour résumé : non seulement cette loi prive les femmes de disposer de leur propre corps mais en plus elle les met en danger car bien souvent ces avortements clandestins sont réalisés à l’aide d’aiguilles ou d’objets similaires qui ne sont pas destinés à ce genre de pratique.
En France, dimanche 2 février, en solidarité des femmes espagnoles et pour le droit à l’IVG 40 000 manifestants, dont 30 000 a Paris, ont battu le pavé. Et même si, en France, la loi vient d’être renforcée grâce à l’appui des parlementaires communistes et du Front de gauche notamment ( GDR et CRC ), des centres d’IVG continuent d’être fermés, d’où l’importance de la mobilisation. Et tandis que les réactionnaires de la manif pour tous et de l’UMP veulent supprimer ce droit essentiel, Marine Le Pen, quant à elle, veut supprimer les remboursements de l’IVG de confort. Croyez-vous vraiment que c’est confortable, que c’est une partie de plaisir d’avorter ? Cette formule reprise par le front national montre bien l’importance qu’ils accordent non seulement aux droits des femmes mais également à la laïcité. En réalité la laïcité invoqué par le Fn n’est qu’un prétexte pour mieux bafouer les droits des autres religions notamment les droits des musulmans. Si le Fn défendait véritablement la laïcité, il lutterait pour le droit à l’avortement, il manifesterait en solidarité avec les femmes espagnoles. Mais non, le Fn incarne bien cette vieille France, nostalgique de l’époque de Vichy et de l’époque où les libertés et les droits des femmes étaient quasi-inexistants et bafoués constamment.
Face à la montée des réactionnaires, de l’homophobie et de l’extrême droite partout en Europe, la mobilisation s’impose. Et les droits- comme celui d’avorter- que nous pensions acquis pour de bon ne le sont jamais véritablement. Par conséquent, c’est un combat de tous les jours que nous, et nos élu-e-s, menons pour défendre nos droits acquis au cours de ces décennies, au terme de longues luttes.
Le droit à l’IVG a été arraché par des luttes, et en aucun cas nous laisserons certains le bafouer car il en va de la liberté pour une femme de disposer de son propre corps. Refusons, que ce soit en Espagne ou en France, que ce droit leur soit enlevée! 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s