Un combat quotidien.

Ceux qui pensaient qu’aujourd’hui, en France, les libertés syndicales sont pleinement respectées font une grave erreur. Pour preuve, l’acharnement judiciaire que subissent nos 5 camarades de la CGT à Roanne. Rappelons qu’ils avaient été acquitté le 17 décembre dernier ( http://unmilitant.blogspot.fr/2013/12/la-victoire-de-nos-camarades-et-le-cas.html ) dans un procès qui n’avait pas lieu d’être. Ils avaient en effet refusé d’être fiché via leurs ADN. Mais voilà que le Procureur de la République, sous ordre du Parquet de Lyon, a décidé de faire appel de cette décision.
Le fichage ADN ne devrait pas s’appliquer à ceux qui se battent pour l’intérêt général. En réalité, un tel mépris envers les syndicalistes nous montrent qu’ils sont assimilés à des criminels par certains.
Rappelons nous de Xavier Matthieu notre camarade CGT de Continental qui lui aussi avait refusé un fichage ADN et qui avait été condamné a une amende. Pourquoi un tel acharnement contre nos camarades ? Est-ce parce qu’ils se battent pour vos droit et vos emplois ? Est-ce parce qu’ils luttent contre la fermetures des usines et donc contre les délocalisations et les licenciements de masses ? Est-ce parce qu’ils sont à l’origine de biens des droits pour les travailleurs ? Est-ce parce qu’ils portent des revendications nécessaires et justes comme l’augmentation du SMIC ou la retraite à 60 ans ? Est-ce parce qu’à travers leurs différentes campagnes ils s’efforcent de dénoncer les véritables responsables de la crise : les banquiers, les actionnaires, les capitalistes, c’est à dire tout le contraire de ce qu’y nous ait dit à la télévision ?
2014 sera donc une nouvelle année de défense des libertés syndicales et des libertés d’expressions, chaque jour nous allons devoir démontrer que les syndicalistes sont là pour défendre l’intérêt de la majorité du peuple contre les intérêts de la minorité dominante.
Il faudra que nous multiplions les manifestations d’ampleur comme celle du 5 novembre 2013 à Roanne où nous étions 20 000.
Il faut que les médias arrêtent de nous présenter les syndicalistes comme des voyous qui ne seraient jamais content et toujours en grève. Premièrement parce que ceux à l’origine des destructions des emplois, donc des grèves se sont les patrons, et deuxièmement parce que lorsqu’un travailleur se met en grève, il ne le fait pas pour son plaisir personnel ou pour ne pas allez travailler, il le fait car il est obligé de défendre ses droits et il sait les risques qu’il prend puisqu’une journée de grève n’est pas rémunéré.
Pour que les syndicalistes soient enfin respectés et ne soient plus stigmatisés au sein des entreprises et plus généralement au sein de la société, au Front de Gauche, nous proposons :
– l’amnistie des syndicalistes condamnés sous Sarkozy et désormais sous Hollande, et dont le seul crime est d’avoir défendu les emplois et les droits des travailleurs. Rappelons que Hollande avait pourtant promit d’amnistier les syndicalistes, cette tradition républicaine avait même été respecté par Jacques Chirac, mais Hollande a visiblement préférer de continuer sur la lancée de son prédécesseur.
– de nouveaux droits pour les travailleurs dans les entreprises
– la consultation obligatoire des contre-propositions des syndicats en cas de plan social.
Les syndicalistes nous sont présentés comme des criminels par les médias car ils luttent contre le grand capital et comme nous le savons tous les médias sont défenseurs du grand capital puisqu’en effet, jamais les véritables coupables de cette crise ( les banques, les institutions financière, le système libéraliste ) ne sont énoncés. Pensez donc par vous même, questionnez vous sur le monde qui vous entoure et vous verrez que la vérité est bien différente de ce que les médias nous relaient. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s