Pourquoi serons-nous élus ?

La situation actuelle est désastreuse, tant sur le plan économique que sur le plan écologique et social. Les partis politiques dits traditionnels comme le PS ou l’UMP ne sont désormais plus crédibles car soumis à la finance internationale.
Le Front de Gauche, quant à lui propose une alternative concrète au système actuel. L’austérité qui nous est imposée par la commission européenne et par le FMI nous conduit irrémédiablement à la catastrophe. On nous impose les mêmes recettes que celles qui ont été imposer il y a plusieurs années à l’Amérique Latine et, récemment, à l’Europe. C’est le cas en Grèce, en Espagne, au Portugal, en Italie ou en Irlande : ces politiques d’austérités ne fonctionnent pas ! La baisse des dépenses publics conduit nécessairement à une précarisation de la société et donc à des conditions de vies de plus en plus difficile. En effet, les dépenses publics que l’ont diminuent ne sont pas celles destinées à l’achat des rafales ou autres armements, mais bien celles destinées aux logements, aux hôpitaux ou encore aux écoles publics. Il faut désormais choisir : maintenir les dépenses inutiles et baisser celles d’intérêt général ou faire l’inverse. Au Front de Gauche nous n’avons jamais émis le moindre doute, il faut augmenter les dépenses publics, nous voulons le partage des richesses, un impôt juste et progressif, une planification écologique et la 6ème République. Le système capitaliste est nécessairement néfaste pour l’égalité et pour l’émancipation humaine, c’est pourquoi nous luttons contre ce système basé sur la course aux profits. Les médias, dans leur rôle de défenseurs du grand capital, ne cessent de nous discréditer afin que les français voient en nous le mal incarné. Sous prétexte que nous défendons le peuple contre les banques,la finance et le système libéral, que nous voulons taxer les revenus du capital, que nous sommes socialistes, communistes, anticapitalistes : nous sommes assimilés à des individus ayant perdu toute raisons et ne présentant aucune solution réalisable. Mais vos solutions sont-elles justes ? Vos réformes sont-elles destinées à l’intérêt général ou plutôt à la satisfaction des grands groupes capitalistes ? Il est évident que si nous nous disons que rien n’est possible, alors rien ne sera possible, rien ne changera et dans quelques années nous nous en mordrons les doigts. Si vous persistez à vous dire que le Front de Gauche est une force utopique et que nous n’aurons pas l’argent nécessaire à nos réformes alors ce  sera le front national qui arrivera au pouvoir. Le front national est le pire ennemi de la démocratie et de la France. Ne tombez pas dans le jeu du fascisme, le peuple allemand le regrette encore.
L’un des argument que nous entendons le plus souvent c’est :  » mais avec quelle argent ? « . A cet argument nous répondons que la France n’a jamais été aussi riche de son histoire, mais que dans le même temps il n’y a jamais eu autant de pauvres. Nous répondons que la fortune des actionnaires ne cessent d’augmenter, que la fortune du grand patronat dépasse l’imaginable, et que les banques possèdent des sommes considérables qu’il faudra partager. Nous répondons que par la création d’un salaire maximum, et par un impôt juste et progressif nous aurons les moyens pour financer notre programme. Notre programme s’attache à remettre l’humain au centre de la société aux dépens de l’argent.

Partout en Europe, l’autre Gauche se renforce et se distingue des autres forces politiques. Le Front de Gauche est une force certes nouvelle mais au combien précieuse. Nous serons élus car, à partir du moment ou les français prendront conscience que le problème ce n’est pas l’immigré mais bel et bien le banquier et le système financier, alors ils se tourneront vers le Front de Gauche. Lorsque le peuple comprendra que la commission européenne nous impose des politiques contraire aux intérêts du peuple, alors ce dernier se lèvera contre cette bureaucratie. Et lorsque le peuple prendra conscience que cette Vème République monarchique est une abomination pour la démocratie, alors il viendra vers nous et militera pour une 6ème République démocratique, écologique, sociale, participative, laïque et solidaire. Enfin lorsque le peuple prendra conscience que l’écologie politique est désormais une nécessité, alors il luttera pour la planification écologique que nous prônons.
Le Front de Gauche est en train de devenir le Front du peuple, un Front populaire pour lutter contre la dictature des banques et le capitalisme. Un Front populaire qui impliquera les citoyennes et citoyens au coeur de sa politique et de ses réformes,car en votons pour nous le peuple prendra le pouvoir.
L’Humain d’Abord, la finance dehors !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s