Stop à l’exploitation !

Plus de mille mort , c’est le triste bilan de l’effondrement d’un immeuble au Bangladesh . Cet immeuble était une usine ou travaillait pour le compte de grandes marques occidentales des milliers d’ouvriers et d’ouvrières . Ces derniers étaient – sont et seront – payés misérablement et travaillaient des des conditions inhumaines .

Partout il faut refuser l’exploitation , faire en sorte que le travail des hommes et des femmes ne servent plus de profits aux patrons du CAC 40 et aux actionnaires mais plutôt bénéficie à l’ensemble de la société : pour l’intérêt général . Car il ne faut pas se leurrer , les grands groupes du type Mango ou Zara vont continuer à exploiter ces peuples asiatiques en les payant suffisant assez pour qu’ils puissent leurs assurer un maximum de profits , mais certainement pas assez pour que ces hommes , ces femmes et ces enfants ( car oui l’exploitation des enfants existent encore ) puissent vivre dans de bonnes conditions .
D’ailleurs , ces patrons ont même pas su donner le nombre exact de victimes ce qui prouvent bien qu’ils n’en ont que faire de la vie des travailleurs .
Pour revenir au niveau national : il faut stopper la précarité , il faut véritablement assurer un emploi pour tous . Et quand on voit que l’ANI a été voté au Sénat : ce qui signifie la fin du code de travail , on ne peut que s’inquiéter : l’exploitation va augmenter encore plus , les salariés seront soumis à la mobilité : en clair où tu va a des centaines de kilomètres de chez toi , en sachant que tu risques de perdre ton emploi mais si tu le garde le salaire ne sera pas garanti entièrement , ou alors on te vire directement . Quelle avancée pour les travailleurs !
Ouvrez les yeux , ce texte a été proposé par le MEDEF , il ne peut qu’être bon pour le patronat et les capitalistes et à l’inverse plus que néfaste pour les travailleurs .
A l’inverse ,il faut que l’amnistie soit adopté par le parlement ! Cela permettrait véritablement de montrer au MEDEF que non il n’a pas gagné et que oui il y a encore des forces sociales en nombres et unis qui veulent le changement et qui sont opposés au MEDEF . Mme Parisot : nous ne sommes pas morts , et nous allons mené les combats partout ou vos patrons rapaces et vos capitalistes vautours mettront leurs griffes .
Nous voulons plus que jamais une alternative au capitalisme pour dire non à l’exploitation !
L’alternative se fera avec le Front de Gauche ! 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s